Retour accueil Biographie

Elève de Pierre Sancan au CNSM de Paris et de Gyorgy Sebök à l’Université de Bloomington, Sylvie Carbonel est diplômée de la Juilliard School de New York et a obtenu le Prix International Olivier Messiaen et le Prix  Enesco de Bucarest.

Reçue dans la plupart des capitales musicales du monde : Paris (Théâtre des Champs-Élysées, Théâtre du Châtelet, Salle Gaveau, Salle Cortot), New York (Carnegie Hall, Lincoln Center), Chicago, Washington, Bruxelles, Hambourg, Munich, Amsterdam, Rome (Villa Médicis), Mexico, Singapour, Hong Kong… Sylvie Carbonel s'est illustrée dans le grand répertoire avec de prestigieux orchestres tels que le Baltimore Symphony Orchestra, l'American Symphony Orchestra, le Garden State Philharmonic Orchestra, le Radio Philharmonic Orkest de Hollande, les orchestres symphoniques scandinaves, l'Orchestre Symphonique de Lettonie, l'Orchestre Philharmonique de Radio France, les Orchestres Nationaux de Toulouse, Lyon, Montpellier, l'Orchestre National de chambre de Toulouse, la Camerata de Lausanne, la Camerata de France… sous la direction de chefs tels que Ernest Bour, Sergiu Comissiona, Isaïah Jackson, Michel Plasson, Serge Baudo, Gérard Caussé, Lorin Maazel, Pierre Amoyal, Daniel Tosi…

Invitée de grands festivals parmi lesquels Aspen (USA), Menton, Ravello (Italie), le Festival du Schleswing-Holstein, de Husüm (Allemagne), Hossegor, Saint-Tropez, NancyPhonies, Les Floraisons Musicales de Provence, Classique au Vert à Paris, Sainte-Maxime, Santander ou encore le Mostly Mozart Festival de New York, elle a effectué de nombreuse tournées aux Etats-Unis (Miami, La Nouvelle Orléans, Minneapolis, Denver, Tulsa, Vancouver, Los Angeles, Salt Lake City, Washington, Seattle).

Sylvie Carbonel aime aussi partager des moments de musique de chambre avec ses amis Pierre Amoyal, Gérard Caussé, Patrick Gallois, Pierre Hommage, Gary Hoffmann, Michel Portal, Michel Lethiec, Saskia Lethiec, Patrice Fontanarosa, François Salque, Gérard Gasparian, Catherine Joly, Olivier Charlier, Svetlin Roussevhellip; et des moments de littérature avec les comédiens Daniel Mesguich et Pierre Hentz.
Avec ce dernier elle a créé un spectacle littéraire et musical décliné avec 4 propositions différentes, dédiées à Clara et Robert Schumann, La Grande Guerre de 14-18, Prévert, Malraux.

En 2003, Sylvie Carbonel a créé le festival des « Moments Musicaux de Chalosse » (Landes) dont elle a assuré la direction artistique de 2003 à 2016.

Elle a été professeur au C.N.S.M de Paris.

Elle anime chaque été, en juillet, depuis 2012, dans sa région de Chalosse (Landes) des master classes pour amateurs motivés et professionnels.

D'une grande curiosité musicale, elle s'est également tournée vers la musique de notre temps en interprétant des œuvres de Schönberg, Messiaen, Mossolov (Premier concerto avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France), Gyorgy Ligeti, Lucien Durosoir, Nicolas Bacri, Karol Beffa, Thierry Escaich, Philippe Hersant…

Sa discographie comporte des enregistrements dédiés à Moussorgsky, Schumann, Mozart, Chabrier, Desbrières et Liszt.

Revue de Presse et témoignages :

Schumann (...) Je constate souvent que bien des pianistes passent à côté de la vérité de ses mouvements, ses résonnances et ses respirations. Cela n'est pas votre cas, à l'évidence; votre son, votre discours, vos idées jaillissantes rencontrent, à mes yeux, la vérité de cette musique. C'est d'autant plus à louer que l'Humoresque est une des plus énigmatiques et des plus difficiles oeuvres de ce compositeur.
CD Schumann (chez M&A Classique),
Bruno Ory-Lavollée, lettre du 28 mars 2008

(...) ce piano maîtrisé, rigoureux et conscient de la nécessité de créer un imaginaire bénéficie aux Phantasiestücke et à l'Humoreske. Ne négligeant pas la tendresse, bannissant tout alanguissement, Sylvie Carbonel éclaire les contrastes sans les appuyer tandis que le chant se fait souvent profond.
CD Schumann (chez M&A Classique),
Sébastien Foucart, www.concertonet.com, 21 décembre 2007

Sylvie Carbonel imprime à ce programme exigeant un style personnel bienvenu, un toucher sensible et délicat au coeur-même d'une narration tour à tour passionnée, intimiste et rêveuse. Son jeu d'une grande fluidité rend au discours musical son inspiration naturelle (...)
CD Schumann (chez M&A Classique),
Jean-Jacques Millo, 13 décembre 2007

Sylvie Carbonel est devenue une des figures incontournables du piano classique unanimement saluée (...). Dans ce nouveau recueil dédié à Schumann, Sylvie Carbonel ne réinvente pas les partitions originales mais les interprète avec tellement de maestria qu'elle parvient à se les approprier presque totalement (...) des sentiments aussi forts que l'amour ou encore le désespoir parvenant à transparaître de façon totalement magique au détour d'un Des Abends, d'un In der Nacht ou encore d'un Einfach und Zart.
CD Schumann (chez M&A Classique),
Fred Delforge, 13 décembre 2007

Ces "Tableaux" révèlent un tempérament, un enthousiame fécond et une fantaisie inventive de tous les instants.
CD Moussorgsky,
Jean Gallois, Les Petites Affiches, octobre 2004

L'intensité et la sensibilité de l'extraordinaire pianiste française Sylvie Carbonel.
The Los Angeles Times, avril 2003

Sylvie Carbonel : une des plus remarquables pianistes de sa génération.
Figaroscope, 14 novembre 2003

Un rayonnement musical et une maturité extraordinaire. Ecouter un tel talent dans les grandes salles de concert est un enrichissement pour la vie musicale.
Allgemeine Zeitung, 2002

Ces dix Pièces Pittoresques mêlent un extrême raffinement... une rusticité malicieuse. Sylvie Carbonel a compris l'esprit Chabrier. Elle parvient ainsi à créer un univers rempli de poésie et de nostalgie.
CD Chabrier,
Alain Steghens, Le Monde de la Musique, janvier 1998

Cette découvreuse au tempérament affirmé... Mozart sonne très naturellement... Disque simple et lumineux.
CD Mozart,
Etienne Moreau, Diapason, avril 1996

Le résultat est éblouissant. Sylvie Carbonel est une artiste d'exception. La musique coule de source, claire, limpide, réjouissante et simple.
CD Mozart,
Hifi Vidéo Magazine, mars 1996

Voici l'un des disques les plus exceptionnels de Schumann de ces dernières années... Son élan plein de vitalité et extraverti, et son art de dessiner la ligne musicale donnent à sa performance un exceptionnel degré de conviction.
CD Schumann (chez M&A Classique),
Manildi, American record guide, juillet 1992

La puissance et la plénitude de ce jeu passionné traduisent un engagement de l'âme, une façon d'oser les contrastes de la musique, trop rares pour qu'on les méconnaisse.
CD Schumann,
Alain Cochard, Diapason, France, juillet 1992

Sylvie Carbonel se révèle être une pianiste et musicienne sensible et fascinante; chaque pièce est un enchantement. Je recommande ce disque très vivement.
CD Moussorgsky,
James H. North, Fanfare, U.S.A, décembre 1991

Une magicienne au piano, quel éventail de possibilités de Mozart à Messiaen !
Svenska Dagbläder

Extase artistique, Sylvie Carbonel nous fascine dans la musique d’aujourd’hui. La nature personnelle de son interprétation de Schönberg crée d’emblée chez l’auditeur une émotion de la plus haute qualité.
Jacques Longchampt, le Monde

Jeu puissant, souffle impressionnant : ses interprétations d'un style pur, à la fois sobres et ardentes sont fascinantes
Die Welt

Energie et bravoure technique extraordinaires, articulant octaves et traits vertigineux avec une clarté, une précision et un éclat sonore incroyables, en un déploiement diaboliquement intelligent de virtuosité. Sylvie Carbonel fait partie des pianistes les plus prodigieux. Avec ce qu'elle a, Miss Carbonel ira loin!
Peter Davis, The New York Times